Newsletter #16

LA RÉSIDENCE HENRI MATISSE À TOURCOING

Une résidence médicalisée dont l’architecture intérieure signée PH2B, est inspirée par les tableaux du maître..

chantier-1chantier-1

La résidence Henri Matisse qui existe depuis une vingtaine d’années, a pris possession en avril 2017 de sa nouvelle structure située à Tourcoing, Chaussée Albert Einstein.
Un nouveau complexe baigné de lumière qui peut accueillir 69 lits en EHPAD dont 12 pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ainsi qu’une unité de 6 places en accueil de jour. La conception architecturale a été confiée à l’architecte, Jean-Michel Hubert (Immo Expansion) en collaboration avec Alexandra Schmit architecte.
Une partie de la façade est recouverte d’un bardage métallique « Arcelor » d’un rouge flamboyant qui apporte une note moderne et dynamique à la structure extérieure. Laure Wormser, sous la direction de Pierre-Henri Bouchacourt, s’est inspirée du peintre Matisse et du thème du verger pour réaliser la décoration intérieure de l’établissement.

chantier-2chantier-2

Le patio invite les résidents à une promenade enchantée à travers un chemin pavé bordé de gravillons sur lesquels surgissent des pommes géantes « Niewkoop » et des canapés tressés habillés de coussins aux couleurs vives signés « Canovas ».

chantier-3chantier-3

Certains murs du hall d'accueil sont habillés d'un papier peint de chez Dedar, composé de motifs blancs sur fond rouge. UnLes grandes baies vitrées qui longent le hall d’accueil apportent beaucoup de luminosité. Le comptoir en bois clair est coordonné au coloris du carrelage imitation parquet du sol.

chantier-4chantier-4

Derrière lui, se dresse une image créée sur mesure qui reprend le motif des vitraux dessinés par Matisse à la chapelle du Rosaire à Vence. Les fauteuils rouges et le fauteuil à l’imprimé « chevrons » ainsi que les coussins et le canapé sont habillés de tissus signés « Canovas ».

chantier-5chantier-5

Un papier peint « Arte International » dans des tonalités de mordoré, dont les motifs représentent la nature, clin d’œil à certaines des œuvres de Matisse, couvre le mur du réfectoire. Une longue baie vitrée permet aux résidents d’avoir aux beaux jours, un accès direct vers l’extérieur. Au sol, de la moquette « Interface » dans des tonalités de beige s’accorde avec harmonie à l’imprimé « Canovas » placé sur les dossiers des fauteuils.

chantier-6chantier-6

La terrasse, en prolongement de la salle à manger, offre aux résidents l’opportunité d’un espace détente en extérieur, confortablement installés dans des fauteuils tressés « NBS ».

chantier-7chantier-7

La salle d’activités située à l’étage, bénéficie d’une grande baie vitrée (habillée de rideaux « Canovas Trocadéro ») qui lui assure beaucoup de lumière. Au centre de la pièce, un tapis réalisé par « Galerie B » reprend les motifs des vitraux de la chapelle du Rosaire dessinés par Matisse. L’ensemble du mobilier provient de chez « NBS », le canapé rouge est couvert de tissu « Mercader Alonso ».
Les chambres se trouvent à l’étage, excepté celles de l’unité protégée, localisées au rez-de-chaussée.
Les suites sont toutes identiques, les murs sont couverts d’un papier peint bleu encre avec des petits cercles dorés « Vescom Rigolin ». La tête de lit a été réalisée par « NBS » avec du tissu beige doré « Rubelli Oblo » que l’on retrouve sur les rideaux. Au sol pour plus de confort, une moquette beige « Interface ».

chantier-8chantier-8

La suite dispose d’une spacieuse terrasse aménagée avec une vue dégagée. Le mobilier aux lignes épurées a été réalisé par « Pedralli » pour « NBS ».

chantier-9chantier-9

Les chambres simples sont déclinées dans différents coloris, violet, orange et bleu, des couleurs chères au peintre Henri Matisse. Au mur, un papier peint bleu « Vescom ». La salle d’eau est simple et fonctionnelle.

chantier-10chantier-10

Pierre-Henri Bouchacourt en collaboration avec Laure Wormser, livre une résidence qui allie raffinement, modernité, confort et fonctionnalité. Un nouveau lieu de vie convivial, inondé de lumière pour le bien-être de ses résidents.

Crédit Photos : Aurélie Fernando
Résidence Henri Matisse - Chaussée Albert Einstein- 59 200 Tourcoing
Infos : +33 (0)3.20.68.04.40
residence-henri-matisse.fr

JEAN-MICHEL HUBERT,

ARCHITECTE ET DIRECTEUR IMMOBILIER CHEZ IMMO EXPANSION

Jean-Michel Hubert a réalisé l’architecture de nombreux établissements dans le secteur du médico-social dont « La résidence Henri Matisse » et la « résidence Louis IX », photo ci-dessous.

interview-1interview-1

Quel a été votre parcours ?
Mon parcours professionnel est atypique, j’ai depuis mon plus jeune âge été attiré par le dessin et la construction. Le travail manuel était ma vocation. J’ai intégré dès l’âge de mes 12 ans une école professionnel IND (Institut Notre Dame de Malmédy en Belgique) https://www.indmdy.be/ pour apprendre la menuiserie et l’ébénisterie.
Le bois est une histoire de famille, mon arrière-grand-père sculptait le bois, mon grand-père était exploitant forestier avec mon père. Moi-même je travaillais en forêt comme job étudiant. J’ai réalisé des stages en entreprise comme apprentis menuisier dès l’âge de 16 ans et à 17 ans et j’ai intégré l’IATA (Institut des Arts Techniques Sciences et Artisanats) - www.iata.be
A 18 ans j’avais le diplôme de dessinateur projeteur. Le dessin était devenu une passion et je me suis inscrit à la faculté d’architecture LAMBERT LOMBARD à Liège - http://www.archi.ulg.ac.be
A l’âge de 22 ans j’étais diplômé architecte et j’ai collaboré avec de grands architectes et cabinets d’architecture en Belgique comme, Henri Chaumont, architecte et professeur à la faculté d’architecture - http://www.architrave.be/fr/projets/liste/architecte/henri-chaumont - Eric Furnemont, architecte et philosophe ericfurnemont.be - et Atelier Chora www.atelier-chora.be.
L’ordre des architectes de Belgique impose 2 ans de stage après le diplôme. J’ai donc réalisé mon stage chez Eric Furnémont en Belgique et chez Michel Genin en France. Ma première expérience en France a commencé en 2007. J’ai depuis 2006, travaillé sur de multiples projets diverses et variés… et cela ne va pas s’arrêter !


Parmi toutes vos réalisations, quelle est celle qui vous tient le plus à cœur ?
Une petite rénovation pour mon frère dans une maison existante (Belgique) et le projet en cours de 4 maisons à Pibrac (France) dont la mienne. L’objectif est de mutualiser nos moyens au profit de tous… Valeur que je défends !

Pourquoi avoir privilégié la couleur rouge sur une partie de la façade de la résidence Matisse ?
C’est un marqueur facilement identifiable pour marquer l’entrée et la vue depuis le boulevard Albert Einstein et la couleur rouge reprend la typologie des habitats en brique rouge de Tourcoing. Au même titre que la typologie des chambres reprend l’esprit du « shed », idée de ma collaboratrice architecte Alexandra Schmit.


Vous aimez le mélange des matières comme le bois et le métal, pourquoi ?
La composition d’un projet passe par le choix des matériaux, nous ne pouvons pas penser un projet sans connaître par avance le matériau que l’on souhaite travailler. La résidence Henri-Matisse est un projet en ossature bois/béton (façades en bois préfabriqué + toiture) et le volume rouge est un bardage métallique de chez « Arcelor ». Le mélange des matériaux permet de rythmer un projet.


La conception d’une résidence destinée au secteur médico-social vous donne-t-elle moins de liberté que la réalisation d’une résidence pour un particulier par exemple ?
Non, la liberté est la même. Il ne faut pas se contraindre et la réglementation ne doit pas dicter notre conception.


Votre plus grosse contrainte ou difficulté sur l’un de vos chantiers ?
La fin d’un chantier est la partie la plus complexe d’un projet. Il faut finir et fédérer les intervenants. Cela passe par de l’énergie et de l’organisation !


Vos projets ?
Mes projets professionnels sont simples, continuer à travailler, concevoir des projets et innover dans la réflexion architecturale.


Si vous deviez définir votre travail architectural en 3 mots, quels seraient-ils ?
Lumière, perception et innovation.

interview-2interview-2

Projet en cours à Pibrac

LES PAPIERS DÉCOUPÉS.

D’HENRI MATISSE.

design-1design-1

Les collages apparaissent tardivement et par hasard dans la vie de Matisse. Malade, il ne bouge pratiquement plus de chez lui. Les médecins lui donnent six mois à vivre, mais pour lutter contre le cancer et malgré ses souffrances, Matisse enchaîne les créations depuis sa maison qu’il transforme petit à petit en atelier. Très vite lui vient l’idée du découpage dans de grandes planches de papier. Moins contraignante, cette nouvelle technique lui permet de rester assis tout en travaillant. Matisse venait ainsi d’inventer un nouveau médium mêlant graphisme et design.
Dans les années 1940, il est extrêmement productif et réalisera des centaines de collages pour des commandes spécifiques (affiches, triptyques, œuvres murales, etc.) ou tout simplement pour lui.

design-2design-2

Avec cette technique du papier découpé, Matisse retrouve la fluidité du pinceau avec de simples ciseaux et maitrise à nouveau le jeu des lumières, des couleurs et des formes grâce à ses improvisations chromatiques.
« Le papier découpé me permet de dessiner dans la couleur. Il s’agit pour moi d’une simplification. Au lieu de dessiner le contour et d’y installer la couleur — l’un modifiant l’autre — je dessine directement dans la couleur, qui est d’autant plus mesurée qu’elle n’est pas transposée. Cette simplification garantit une précision dans la réunion des deux moyens qui ne font plus qu’un. » Henri Matisse.

DIOR AU MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS DE PARIS.

DU 05 JUILLET 2017 AU 07 JANVIER 2018.

coeur-1coeur-1

La célèbre maison de l’avenue Montaigne célèbre ses 70 ans, l’occasion pour Dior d’exposer ses plus belles créations au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Ces créations ont été réalisées par les différents directeurs artistiques (Christian Dior, Yves Saint Laurent, Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons, Maria Grazia Chiuri), qui au fil du temps, se sont succédés chez Dior.

coeur-2coeur-2

Cette exposition rassemble plus de 400 robes conçues entre 1947 et aujourd’hui à découvrir à travers un parcours scénographié par Nathalie Crinière.

coeur-3coeur-3

L’agence PH2B s’est imposée au fil des années comme leader en France dans le domaine du médico-social.

agence-1agence-1

Handivillage / Le château des Ollières

PH2B, agence spécialisée depuis plus de 25 ans dans le médico-social, dont Pierre-Henri bouchacourt a su changer les codes en y apportant modernité et design, arrive leader dans ce secteur en France.

agence-2agence-2

Les Adrets de l’Estérel

L’agence s’est également beaucoup développée autour du domaine hôtelier mais a su conserver son cœur d’activité dans le paramédical en réalisant des cliniques, des hôpitaux, des maisons de retraite et des centres de convalescence.

agence-3agence-3

Les Jardins du Loing

Aujourd’hui l’agence participe à l’élaboration des résidences des 10 principaux groupes qu’ils soient public, privé ou associatif

agence-4agence-4

Les Bayles / Azay le Rideau

L’agence livrera à la fin de l’été une nouvelle génération de cliniques aux soins très performants

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

         

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières actualités !

2016 © Ph2b. Tous Droits Réservés. Mentions Légales.